Loading…

Modele economique de yuka

De plus, nous avons également effectué des analyses stratifiées selon le sexe (garçons ou filles) et l`affluence temporelle («moins fortunés» [«aisés», «non»] ou «moins fortunés» [«moins fortunés», «non-fortunés»]). Pour ces analyses stratifiées, aucun de ces facteurs n`a été utilisé comme covariable respective. En outre, les interactions P ont été testées en ajoutant des termes de produit croisé au modèle 2. Nous avons mené une étude transversale d`enfants âgés de 4 ans fréquentant des garderies au Japon. Les renseignements sur le statut économique des ménages subjectifs [“nantis”, “ni”, “moins fortunés” ou “non fortunés”] ont été recueillis par questionnaire auprès des tuteurs des enfants en 2015. Sur la base des valeurs mesurées de la taille et du poids, l`obésité a été définie en utilisant les seuils de surcharge pondérale de l`obésité (IMC ≥ 17,47 pour les garçons et ≥ 17,19 pour les filles). Nous avons utilisé le modèle de régression logistique pour étudier l`association entre le statut économique des ménages et l`obésité. L`inégalité des revenus au Japon (coefficient de Gini) est relativement plus élevée que dans les autres pays de l`organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), et elle a augmenté au cours de la période allant de 1985 à 2011,4 les taux de pauvreté des enfants sont également relativement plus élevés que dans d`autres pays de l`OCDE. 5 par conséquent, on craint que le statut socio-économique inférieur au Japon puisse aussi influer sur la prévalence de l`obésité infantile. 5 – 7 en effet, les études transversales japonaises récentes ont rapporté que le statut de l`économie domestique plus faible ( économique subjectif) est un facteur de risque d`obésité chez les adolescents.

8, 9 ce risque accru peut être problématique non seulement pour les enfants d`âge scolaire, mais aussi pour les stades de vie antérieurs (c.-à-d. chez les enfants préscolaires). Malgré ces inquiétudes, l`association entre le statut économique des ménages et l`obésité chez les bambins n`a pas été clarifiée. Parmi 1 848 répondants, la prévalence de l`obésité était de 6,8%. Le statut économique des ménages non-fortunés a été associé à une probabilité significativement plus élevée d`obésité chez les bambins; le ratio de cotes ajustées multivariées pour les ménages «non fortunés» était de 2,31 (intervalle de confiance de 95%, 1,23 – 4.33) comparativement aux ménages «riches». Cette étude avait plusieurs limitations. Premièrement, parce que la présente analyse a été transversale dans la conception, aucune relation temporelle entre le statut économique et l`obésité ne peut être déduite. Des études prospectives seront nécessaires pour établir un lien de causalité entre le statut économique et l`obésité. Deuxièmement, une mauvaise classification de la mesure de l`exposition et de la mesure des résultats aurait pu se produire. La présente étude a adopté le statut économique des ménages subjectif, mais n`a pas inclus le montant du revenu des ménages comme l`exposition. Bien que l`on présume que l`évaluation subjective du statut économique des ménages est utile, 9, 23, il ne s`agit pas d`une évaluation objective et non pas d`une valeur seuil quantitative.

En outre, la méthode de mesure de la hauteur et du poids n`était pas strictement définie (par exemple, les instruments utilisés, la date de mesure ou le temps de mesure). Ainsi, l`écart de mesure n`a peut-être pas été minimisé. S`il y avait eu un degré élevé de mauvaise classification non différentielle, les résultats actuels auraient été sous-estimés. 24 Troisièmement, les caractéristiques détaillées (par exemple, l`état nutritionnel pendant la grossesse) des gardiens n`ont pas été étudiées.